Le site des Droits Numériques

à propos

La Déclaration

 

PROGRAMME DE TRADUCTION

 

Adoptez cette bannière

 
Le Préambule PDF Imprimer


"La révolution numérique ouvre des opportunités sans précédent au service de la libre communication des pensées et des opinions, du progrès, de la connaissance, de la diversité culturelle et linguistique, du développement économique et social, de la réduction des inégalités et de l’épanouissement personnel et professionnel.  
 
Pour autant, l’essor des technologies de l’information et de la communication appelle à affronter de nouveaux défis qui ignorent les frontières géographiques et juridiques. 
 
Le développement mondial et accéléré de l’Internet implique ainsi l’adoption de garde-fous et la reconnaissance de nouveaux droits et libertés qui, conciliés avec ceux déjà existants, visent à permettre le plein exercice des droits fondamentaux définis par :
 
- la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de1789 ;
- la Déclaration universelle de 1948 ;
- la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme ;
- la Charte des droit fondamentaux de l’Union européenne."

------------------------------

Vous souhaitez contribuer à la réflexion autour de ce préambule ? Nous vous invitons à nous faire part de vos commentaires ci-après.
 

Rétrolien(0)

Adresse URI pour un rétrolien sur cet article

Commentaires (1)

Flux RSS pour les commentaires
...
La révolution numérique ouvre des opportunités sans précédent au service de la libre communication des pensées et des opinions

Pas besoin de superlatifs, l'imprimerie, et la diffusion de la Bible, qui a permis une interprétation des textes autre que l'interprétation officielle de l'église de l'époque a eu une influence probablement beaucoup plus importante.

Pour autant, l’essor des technologies de l’information et de la communication appelle à affronter de nouveaux défis qui ignorent les frontières géographiques et juridiques.


Il y a bien un structure physique derrière les réseaux, et une influence très forte du gouvernement du pays dans lequel se trouve l'infrastructure. L'impossibilité de savoir exactement quel accès est censuré ou non en ce moment pour les iraniens en est un bel exemple.
A contrario, l'ICANN situé au Etats-Unis garantie la protection de libertés fondamentales (merci la bill of rights).

Le développement mondial et accéléré de l’Internet implique ainsi l’adoption de garde-fous et la reconnaissance de nouveaux droits et libertés


Il serait de bon ton de montrer cette implication, il y a des gardes-fous et des droits et libertés existants qui s'applique peut être déjà très bien (exemple : article 11 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 pour la France vis à vis de l'HADOPI).

la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de1789


Si l'ambition est à l'universalisme, la bill of rights de 1689 devrait être cité.
Pierre-Louis Morel , juin 24, 2009

Ecrivez un commentaire

Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur
security image
Entrez les caractères affichés

busy